.
^
.
.
.
.

AYKO
-
Fondateur
MIF Association
2018
1. Peux tu te présenter en quelques mots ?
Je m'appelle Ayko, je viens de Lyon et j'ai été élu Mister Rubber France 2019 en novembre dernier à Paris. J'évolue dans la communauté fetish depuis un peu plus de deux ans maintenant. J'essaye de m'y impliquer au maximum, avec enthousiasme, pour rendre tout ce qu'elle m'a apporté.

2. Qu'est ce qui t'a conduis a aimer le Latex ?
J'ai découvert le latex en m'intéressant au départ aux pratiques de bondage. J'ai tout de suite accroché visuellement à la matière, son côté brillant et moulant qui est aussi une forme de bondage sans entraves à mes yeux. Cette impression s'est confirmé la première fois que j'ai pu en essayer et j'en ai toujours porté depuis ! C'est une sensation unique que je recommande volontiers à quiconque s'y intéresse.

3. Quelles valeurs souhaites tu porter en tant que Mister Rubber ?
Etre Mister Rubber, c'est l'occasion de promouvoir le latex et toute sa communauté. C'est aider au dynamisme de notre fetish, sur les événements, c'est encourager les gens qui s'y intéressent à se lancer. C'est aussi promouvoir la communauté latex auprès du grand public en faisant tomber les stéréotypes et en luttant contre les idées préconçues. J'aimerais profiter de ce mandat pour montrer que la communauté Rubber est accueillante, pleine de gens sympathiques. Je pense que les gens ont surtout peur de l'inconnu.
D'autre part, il y a aussi à mes yeux un rôle de prévention des pratiques à risque, qui sont trop souvent encore présentes dans notre communauté malgré l'énorme travail des associations de prévention.

4. Quel regard portes tu sur le millieu associatif LGBT ?
J'ai l'impression que le milieu associatif LGBT aujourd'hui est une palette très variée de tout ce qu'on peut imaginer. Je trouve fantastique une telle diversité d'associations, qu'elles soient à but social, prévention, sportives, fetish, ou autres !
Mais il nous reste encore souvent des progrès à faire pour mieux travailler et avancer ensemble parfois. Je suis convaincu que les choses vont en ce sens là et c'est une bonne chose !

5. Que penses tu de l'émergence de ce côté enfantin dans le millieux fetish voir sexuel chez les jeunes LGBT ?
Ce côté plus innocent est peut-être lié à la démocratisation des pratiques fetish ces dernières années. C'est difficile de savoir quelle en est là cause ou la conséquence, mais elle a en tout cas permis à la communauté de s'agrandir, avec tous types de membres.
Il y en a pour tous les goûts, du plus au moins soft. Du moment que chacun sait accepter l'autre tel qu'il est sans jugement, cela ne peut être que bénéfique ! J'essaye de ne jamais oublier qu'être gay et fétichiste du latex, c'est demander aux autres énormément de tolérance et d'ouverture d'esprit donc je pense que nous devrions en faire preuve d'autant en retour.

6. Quels sont tes projets futur ?
Je vais tâcher pour la seconde partie de mon mandat d'être toujours aussi présent pour promouvoir le latex, notamment avec la saison des marchés des fiertés qui arrive. Je travaille également à un projet qui associe prévention en faveur des préservatifs et promotion du latex et qui devrait voir le jour en public au mois de juin. Je serai également présent en novembre pour représenter à communauté française à l'élection Mister International Rubber à Chicago.

.
-oOo-
www.PODRIM.com